Jérusalem prisonnière d’un peuple enclin à la calomnie et au mensonge

Mardi 24-7-2018| IslamWeb

 Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager.

D'après Abou Hourayra, qu'Allah soit satisfait de lui, le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit :

«Si seulement dix (des dirigeants) juifs avaient cru en moi, tous les juifs croiront en moi» (Boukhari)

Ces juifs qui ont refusé d'embrasser l'Islam et ont nié le Message disaient, avant la Révélation : «Ô Allah ! Envoie-nous ce Prophète cité dans notre Torah, afin de châtier et de tuer les polytheistes »

Ils menaçaient les polythéistes des tribus d’Al-Aws et d’Al-Khazradj de l’arrivée de ce prophète, et ils attendaient son aide contre leurs ennemis. Allah, le Très Haut, dit (sens du verset) :

«Lorsqu’ils reçurent de la part d'Allah un Livre confirmant leurs propres Écritures, et alors qu’auparavant ils n’avaient cessé d’implorer l’assistance divine contre les infidèles, ils refusèrent de croire à ce Livre qui pourtant leur avait été prédit. Maudits soient donc les infidèles !» (Coran 2/89)

Ce verset est une preuve irréfutable que les juifs sont un peuple de menteurs qui nie la vérité. Ils connaissaient les caractéristiques du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) avant qu’il ne soit envoyé, et lorsqu’il fut envoyé, ils savaient avec certitude qu'il était le Messager d'Allah, exalté soit-Il. Lorsqu’ils ont constaté qu'il était arabe et ne faisait pas partie des fils d'Israël, ils ont ressenti de la jalousie et ont nié sa prophétie.

Allah, exalté soit-Il, leur avait envoyé auparavant des prophètes issus de leurs rangs, mais ils ont démenti certains d’entre eux et en ont tué d'autres. Lorsqu'Allah, exalté soit-Il, a envoyé l'ultime prophète et que celui-ci était un Arabe, ils ont nié son Message, car il n'était pas issu de leur rangs. Ils utilisaient les mêmes détours que ceux utilisés aujourd’hui dans les négociations imaginaires avec l'autorité palestinienne.

Après avoir nié le Message du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), les juifs ont persisté dans leur incroyance et leur égarement. Allah, exalté soit-Il, a voulu que l'un de leurs rabbins, `Abd Allah ibn Sallâm, qu'Allah soit satisfait de lui, suive la bonne voie après la Hijrâ (émigration de la Mecque à Médine) du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam). Ibn Sallâm, qu’Allah soit satisfait de lui, était un maître dont la parole était respectée par son peuple avant d'embrasser l'Islam. Pourtant, dès que les juifs ont été informés de sa conversion à l'Islam, ils l’ont discrédité, lui ont attribué les pires défauts, et lui ont retiré toute considération.

Anas, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que lorsque 'Abd Allah ibn Salâm, qu’Allah soit satisfait de lui, eut vent de la venue du Messager (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) à Médine, il se rendit chez lui et lui dit : «Je vais te poser trois questions auxquelles seul un prophète peut répondre : quel sera le premier signe du Jour de la Résurrection? Quelle est la première nourriture que mangeront les habitants du Paradis? Pourquoi les enfants ressemblent-ils à leur mère ou à leur père?» Le Messager (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), lui dit
- Djibrîl m'a informé précédemment
-Cet ange est l'ennemi des juifs, dit 'Abd Allah ibn Salâm, qu’Allah soit satisfait de lui.
-Quant au premier signe de la Résurrection, ce sera un feu repoussant les gens de l'est jusqu'à l'ouest; la première nourriture que mangeront les habitants du Paradis, c'est du foie de baleine. Concernant l'enfant, si le fluide de l'homme prend le dessus sur celui de la femme, il ressemblera à l'homme, et si le fluide de la femme prend le dessus sur celui de l'homme, l'enfant ressemblera à sa mère
-J'atteste que tu es le Messager d'Allah, dit 'Abd Allah ibn Sallâm, qu’Allah soit satisfait de lui, au Messager (Salla Allahou Alaihi wa Sallam). Et d'ajouter : «Ô Messager d'Allah, les juifs sont des gens enclins à la calomnie et au mensonge et s'ils prennent connaissance de ma conversion à l'islam avant que tu ne leur demandes qui je suis, ils vont dire du mal de moi».
Puis des personnalités éminentes juives entrèrent chez le Messager (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) et 'Abd Allah, qu’Allah soit satisfait de lui, se cacha dans l’une des pièces de la maison. Le Messager (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) leur demanda alors : - Quel est le statut de 'Abd Allah ibn Salâm parmi vous ?
- Il le meilleur d’entre nous et le fils du meilleur d’entre nous. C’est notre rabbin et notre savant, le fils de notre rabbin et de notre savant», dirent- ils au Messager (Salla Allahou Alaihi wa Sallam)
-Que diriez-vous si 'Abd Allah se convertissait à l'Islam ?, leur demanda le Messager (Salla Allahou Alaihi wa Sallam).
- Il n’accepterait pas l’islam. Que Dieu le préserve d’accepter l’islam, dirent-ils horrifiés.
A ce moment-là 'Abd Allah, qu’Allah soit satisfait de lui, apparut devant eux et leur dit : «J'atteste que nul n'est digne d'être adoré en dehors d'Allah et que Mohammad est le Messager d'Allah». Ils lui dirent alors : «Tu es un menteur ! s’écrièrent-ils. Par Dieu, tu es une
personne malfaisante et ignorante.» et ils se mirent à l'insulter de toutes les façons concevables. Il dit : «C'est ce que je craignais, ô Messager d'Allah» (Boukhari)

`Abd Allah ibn Salâm, qu'Allah soit satisfait de lui, était un grand savant juif avant sa conversion à l'Islam. Il a fait un témoignage de vérité sur son peuple en disant : «Les juifs sont des menteurs». Ce témoignage s'applique aux juifs jusqu'aujourd’hui et s’appliquera encore à eux dans l’avenir

Rien d’étonnant donc à ce que les juifs ne reconnaissent pas les droits des musulmans en Palestine, à ce qu’ils tentent de judaïser Jérusalem, et à ce qu’ils ne respectent pas leurs engagements et les conventions conclues. Ce qui est étrange, c’est que les musulmans soient étonnés de ce comportement des juifs, comme s'ils ne les connaissaient pas.

Les juifs n’ont jamais respecté leurs engagements. La mère de l’ancien premier ministre israélien n’a-t-elle pas annoncé sa stupéfaction et son embarras face aux tentatives de son fils de conclure la paix avec les Arabes, alors qu'elle l'a nourri de lait qui interdit autant cette réconciliation que le mariage avec la sœur de lait.

Aujourd’hui, tous les musulmans cherchent une solution. Mais ni les slogans, ni les manifestations, ni les déclarations et encore moins les conférences ne constituent une solution.

La solution réside dans deux choses :

La première : des mots prononcés par le Roi Fayçal ibn `Abdil-`Azîz, qu'Allah lui fasse miséricorde, où il décrit le mal et le remède. En 1384 de l’hégire, le roi a dit au cours d’un sermon devant les pélerins : « Des années sont passées alors que l'Islam et les Musulmans ont négligé leurs devoirs envers leur Seigneur, ils ont négligé et délaissé leurs obligations. Aujourd’hui, les peuples musulmans sont traités avec mépris et dédain. Nous sommes, chers frères, à l'origine de cette situation. Allah, exalté soit-Il, n’a pas voulu ce mépris pour nous, il a voulu pour nous l'honneur, la dignité et la force si nous L'adorons avec sincérité, et si nous nous attachons à Ses ordres et suivons la voie de notre Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam).

Le Roi Fayçal, qu'Allah lui fasse miséricorde, a ajouté : «Ô Frères ! Nous avons un vif besoin de juger nos actes, et de nous demander : 'Pourquoi les sinistres nous frappent ? Pourquoi nous sommes devenus des proies faciles pour les ennemis de l'Islam et les ennemis de l'Humanité ? Nous devons faire notre examen de conscience. Certes, il y a en nous des choses qui font que nous méritons ces désastres. Nous voyons aujourd’hui dans notre monde islamique des gens se dérober à la foi et au credo islamique».

La seconde est le fait de brandir l'étendard du Jihâd pour la cause d'Allah, exalté soit-Il. Car c'est le moyen de réaliser la victoire, et le moyen de protéger nos terres et notre honneur qu’Allah, exalté soit-Il, a choisi pour nous. Nous avons, essayé toutes les solutions mais en vain. Les peuples musulmans, en Orient et en Occident, aspirent au jour où leurs dirigeants ouvriront les portes du Jihâd. Ce jour-là, les juifs respecteront leurs engagements, et les accords conclus, et feront preuve de soumission complète. A ce moment-là, les croyants se réjouiront de la victoire accordée par Allah, exalté soit-Il.

Allah dit la vérité et guide vers le bien.

Que la prière et le salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

 

© 2018, IslamWeb