Othman l’invincible

Mercredi 20-12-2017| IslamWeb

Celui qui parcouru deux continents à la recherche de la vérité, l’a trouvée dans une libraire à Londres et la diffuse à présent, en permettant à d’autres de la trouver dans les rayons des librairies.
Le jeune homme a finalement trouvé la réponse à la question qui le préoccupait, dans une librairie de Londres, après un an et demi de recherches continues, et après avoir parcouru deux continents.
Le héros de cette histoire de détermination et de recherche continue de la vérité est Othman Ajunsun, un musulman américain de New York qui s’est converti à l’Islam il y a 20 ans.
Le père d’Othman est décédé quand ce dernier avait un an et il a reçu une éducation athée, et grandi dans une famille qui ne croyait en l’existence d’aucun dieu.
Sa famille était peu nombreuse et était composée de sa mère, de sa sœur et de lui-même. Il avait également des proches parents qu’il voyait de temps en temps.
Othman expliqua : « Quand j’étais enfant, je jouais dans les bois et les espaces ouverts qui entouraient ma maison. La première chose qu’Allah, exalté soit-Il, a mise dans mon cœur est la certitude qu’Il existait. »
En CE1, il faisait un devoir sur les hommes des cavernes et il se rappelle avoir lu dans des articles qu’il était supposé lire et résumer : ‘Les hommes des cavernes ne croyaient en aucun être suprême et ils croyaient que rien n’existait après la mort.’ Il s’est rappelé cela, ajoutant que, même si les membres de sa famille étaient athées et partageaient la même incroyance, l’idée d’un néant total après la mort lui sembla soudainement terrifiante.
« Je pleurais et criais et ma famille ne pouvait pas m’aider car ils ne croyaient pas en l’au-delà ; mes notes à l’école en ont souffert à cette époque. »
En raison de la détérioration de l’état de santé d’Othman, sa famille décida de consulter un psychiatre. Othman se souvient de cela, en imitant le psy qui lui a dit : « Ne t’en fais pas. Ce n’est pas parce que tous les autres sont morts que tu vas toi aussi mourir. »
Il assista à des cours de religion juste pour pouvoir quitter l’école plus tôt et dans l’un de ces cours il demanda à l’enseignant : « Quand est-ce que Jésus sut qu’il était un dieu ? » L’instituteur, qui fut choqué par la question, répondit : « C’est une bonne question et il existe de nombreux avis sur ce sujet. »
Cette période agitée de l’enfance avec son lot de confusions et de souffrances passa ; l’enfant grandit et ses questions grandirent avec lui et il était important pour Othman de trouver les réponses. Il commença à lire différents ouvrages, mais ils étaient tous erronés. Il rencontra des personnes qui mentionnèrent brièvement l’Islam, mais rien au sujet de l’Islam lui-même.
Un jour il lut dans la bible : «Si tu cherches tu trouves. » Ce fut l’étincelle qui déclencha son long voyage en quête de la vérité. Avant d’entamer son voyage il pria : « Ô mon Dieu, Je vais voyager, fais que je trouve ce que je cherche. »
Othman, l’esprit confus, voyagea en auto-stop d’une ville à l’autre des Etats-Unis. A un moment, alors qu’il voyageait dans l’Etat de l’Ohio, deux hommes dans un camion lui demandèrent s’il désirait travailler. Othman répondit : « Oui. » « Je voulais travailler dans une ferme pendant quelques jours pour voir comment c’était, alors je suis parti avec eux. »
Le conducteur lui demanda : « Qu’est-ce que tu cherches mon fils ? » Othman fut choqué d’entendre cette question car il n’avait parlé à personne du but de son voyage. Au début, il fut impressionné mais il répondit : « je suis à la recherche de Dieu.’ Le conducteur regarda aussitôt l’autre homme et lui dit : « Tu vois, je te l’avais bien dit. »
L’homme lui dit : « Tu es de New York. Que viens-tu faire en Ohio ? Si tu n’arrives pas à trouver Dieu à New York, tu ne Le trouveras pas ici. »
Il travailla pendant cinq jours à la ferme avec le vieil homme. Le vieux fermier était un homme intéressant. Et malgré sa souffrance, Othman ne l’entendit jamais dire autre chose que des louanges à Dieu, exalté soit-Il.
Il quitta l’Ohio pour revenir chez lui, puis partit en Europe où il passa un mois, à Londres. Pendant son séjour à Londres, il ne savait pas quoi faire et se rendait dans les librairies et restaurants. Et en même temps, il demandait à Dieu, exalté soit-Il, de le guider. Il disait : « J’avais peur de commettre un faux pas ou de tomber sur une mauvaise personne qui pourrait m’égarer. »
Un jour, il se rendit dans une librairie et chercha. Il vit un livre intitulé ‘Mohammed’. Il le prit pour savoir de quoi cela parlait.
Deux hommes l’observaient. Ils s’approchèrent de lui et lui demandèrent : « Alors tu es intéressé par le prophète Mohammed (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) ? » Othman ne savait pas quoi dire car il ne connaissait pas le contenu du livre qu’il avait choisi.
Les deux hommes, l’un américain et l’autre britannique, l’emmenèrent dans un café et lui expliquèrent l’Islam. « J’avais l’étrange sentiment que j’avais enfin trouvé ce que je cherchais. Ils expliquèrent la théorie entière de l’Islam de façon très polie et je fus entièrement convaincu » dit-il. Puis les deux hommes l’emmenèrent chez eux et lui firent une place dans leur appartement ; là il en apprit plus au sujet de l’Islam. Il a dit : « Ce fut une expérience impressionnante. Ils ne m’ont pas imposé leurs connaissances ; ils ont simplement accompli leurs devoirs islamiques devant moi et c’est ainsi que j’ai appris. »
Othman se convertit à l’Islam après une semaine passée avec ses deux nouveaux amis et il voulut en savoir plus pendant le mois qu’il passa avec eux. Après cela, il passa trois ans à faire de la Da’wa (prédication islamique) dans différents pays européens. Othman dit : on me dit que je pouvais partir et diffuser la religion sans attendre de tout savoir à son sujet. « Ce que je connais est suffisant, et en plus je suis en compagnie de Musulmans érudits qui peuvent m’aider le cas échéant. »
En Angleterre, il vécut avec la communauté pakistanaise au Nord et ensuite, il voyagea au Pakistan et y vécut pendant 9 ans ; c’est là que ses enfants sont nés.
Au Pakistan, il commença à écrire. Son seul objectif était de produire de belles histoires décentes qui contribueraient à amuser les enfants et les jeunes et à leur enseigner les bonnes manières, ce qui serait une alternative aux lectures inutiles disponibles sur le marché.
Il a déclaré : « Dans mes livres, je voulais donner un exemple à suivre à nos enfants et leur enseigner l’honnêteté, la foi, entre autres, tout en les amusant, au lieu de ce que l’on trouvait sur le marché, qui ne leur faisait que perdre leur temps. »
Othman a commencé à écrire au Pakistan il y a 12 ans et a sorti un bon nombre de romans et de nouvelles qui sont publiés dans le monde entier.
‘Abd Allah l’invincible’ est une série de livres qui racontent l’histoire d’un enfant musulman anglais qui vit des aventures et rencontre des difficultés ; et ce qui le sauve de ses mésaventures sont sa foi et son comportement islamique.
Il a également écrit 36 nouvelles dans 18 livres et ils ont tous connu un grand succès et popularité, plus particulièrement aux Etats-Unis.
Othman, qui vit maintenant à Médine, enseigne l’anglais à ‘Al-Manarat School’, et travaille actuellement sur son cinquième livre de de la série de ‘Abdullah L’invincible’. L’on trouve ses ouvrages dans les librairies locales.
Finalement, il semble que la boucle soit bouclée. Celui qui a parcouru deux continents en quête de la vérité, l’a trouvée dans une librairie à Londres, et il essaie maintenant de mettre cette vérité à disposition des autres, sur les rayons des librairies. (Le Message)

© 2018, IslamWeb