Les sept qui seront sous l’ombre d’Allah le Tout Puissant – I

Dimanche 29-12-2013| IslamWeb

« Le jour où Nous plierons le ciel comme on plie le rouleau des livres. Tout comme Nous avons commencé la première création, ainsi Nous la répéterons; c'est une promesse qui Nous incombe et Nous l'accomplirons ! » (Coran 21/104)

Le Jour de la Résurrection, les créatures seront ressuscitées et rassemblées devant Allah. Elles attendront qu’Il les juge pour leurs œuvres accomplies durant leur vie. A cette heure le soleil sera très proche d’elles (selon certaine narration il sera à une distance d’un mile).
« Les hommes seront rassemblés, au Jour de la Résurrection, sans vêtements, pieds-nus et non circoncis.» Aicha demanda au Prophète : « Ô Messager de Dieu ! Est-ce que les hommes et les femmes seront tous ensemble, se voyant les uns les autres (nus) ? » Il lui répondit : « Ô Aicha, la situation sera si grave que l'on ne pensera pas se regarder les uns les autres. » (Boukhari et Mouslim).
Les gens chercheront à se protéger du soleil et de sa chaleur mais ils ne trouveront aucune ombre pour les abriter, ils se mettront alors à transpirer proportionnellement aux péchés qu’ils auront accomplis.
« Au Jour de la Résurrection, le soleil se rapprochera des créatures à une distance d'un mille, alors, les gens baigneront dans leur sueur en fonction de leurs œuvres, certains y seront plongés jusqu'à la cheville, d'autres, jusqu'aux genoux, d'autres encore jusqu'au bassin et un quatrième jusqu'à leur bouche. » (Rapporté par Mouslim).
Durant cette situation traumatisante, sept catégories de personnes seront à l’abri de la chaleur du soleil et seront dans un confort complet. Ces personnes sont décrites dans un hadith. Elles seront à l’abri et dans le confort car elles jouiront de l’unique ombre présente en ce jour, celle d’Allah le Tout Puissant. Elles auront droit à cet honneur du fait de leur piété et de leur obéissance envers Allah durant leur vie terrestre. Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit : «Allah mettra sept catégories de personnes dans Son Ombre, le jour où il n'y aura d'ombre que Son Ombre : le dirigeant juste ; un jeune qui aura grandi dans l'adoration de Dieu ; un homme dont le cœur est attaché aux mosquées ; deux hommes qui auront eu de l'affection l'un pour l'autre pour la cause de Dieu, s'étant rassemblés sur ceci et s'étant séparés sur ceci ; un homme qu'une femme de rang social élevé et de grande beauté aura invité et qui aura dit : "Je crains Dieu" ; un homme qui aura fait l'aumône et l'aura fait si discrètement que sa main gauche n'aura pas su ce que sa main droite donnait ; et un homme qui aura pensé à Dieu dans la solitude et dont les deux yeux auront alors versé des larmes. » (Boukhari et Mouslim).
Dans ce hadith le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) parle de petits actes d’adoration qui auront pour résultat une immense récompense : être dans l’ombre d’Allah au Jour du Jugement alors que nulle autre ombre ne sera présente, par ombre est entendu l’ombre de Son Trône (et ceci est l’avis d’Ibn al-Qayyim et Ibn Baz).
A présent examinons les caractéristiques et vertus des gens décrits dans les sept categories honorées par une telle récompense et position au Jour du Rassemblement :

1. Le dirigeant juste
La notion de justice est très importante en Islam et c’est avec elle que le musulman - gouverneur ou gouverné – doit agir en toutes circonstances. Etre juste signifie donner à chacun le droit qui lui revient, musulman ou non, proche ou non, ami ou ennemi. Allah Le Très Haut a dit (sens du verset) : « Ô les croyants! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Allah et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injuste. Pratiquez l'équité : cela est plus proche de la piété. Et craignez Allah. Car Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. » (Coran 5/8).
Malheureusement, nous connaissons tous ceci mais nous avons une propension à l’oublier et n’en faire qu’une théorie sans pratique. Lorsque nous parlons de nos proches nous ne tarissons pas d’éloge à leur égard mais lorsque nous parlons de ceux avec qui nous avons des différents nous sommes incapables de leur prêter la moindre once de bien.
Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit : « Allah ne donne pas Ses bénédictions à un peuple dans lequel le pauvre ne reçoit pas son dû. » (al-Tirmidhi).
La notion de justice est encore plus importante lorsqu’il s’agit du gouverneur, car il est celui qui a la charge du peuple et de rendre la justice parmi eux. Pour cette raison, Le gouverneur juste sera récompensé au Jour de la Résurrection comme le hadith le décrit.

2. Un jeune qui aura grandi dans l'adoration d'Allah
Le grand savant, l’imam Ayyub al-Sakhtiyâni a dit : « Parmi les choses qui mènent au succès d’un jeune, le fait qu’Allah le guide vers un savant de la Sunna (pour étudier et apprendre). »
Nul doute que c’est une grande bénédiction de la part d’Allah pour un jeune homme d’être guidé vers les actes d’adorations, les jeunes sont vulnérables et leur chemin est plein de tentations n’ayant pour but que de les détourner du chemin vertueux. Personne ne peut contester ces propos au regard de notre société, nous vivons dans une société où les distractions telles que jeux, musique, discothèque, mode, etc. en sont les piliers.
« Nous ne connaissons qu’une seule jeunesse ! Alors sachons en profiter ! » Un slogan qui nous est martelé sans cesse. Beaucoup de jeunes musulmans de nos jours en ont fait leur adage, les prières sont remplacées par le cinéma, le hidjab par une course vers une mode impudique, le Hadj par des vacances dans des endroits de débauches, etc. N’ont-ils pas connaissance de ce hadith ? « Tire bénéfice de cinq choses avant cinq choses : ta vie avant ta mort, ta santé avant ta maladie, ton temps libre avant ton activité, ta jeunesse avant ta vieillesse, ta richesse avant ta pauvreté. » (al-Hakim).

3. Un homme dont le cœur est attaché aux mosquées
Ceci constitue un encouragement indéniable pour les hommes à fréquenter les mosquées. Celui qui s’y rendait aura non seulement l’honneur d’être dans l’ombre d’Allah le jour où nulle autre ombre ne sera, mais sera gratifié d’une autre récompense, en effet le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit : « La prière effectuée en commun est vingt-cinq fois supérieure à celle accomplie chez soi ou au marché. Cela, parce que lorsque le croyant accomplit soigneusement ses ablutions puis sort uniquement en vue de se rendre à la mosquée, chaque pas qu'il fait l'élève d'un degré et lui efface un péché. Une fois sa prière terminée, les anges ne cessent d'invoquer Allah en sa faveur tant qu'il demeure sur son lieu de prière et qu'il conserve ses ablutions; ils s'adressent [à Allah] en ces termes : « Seigneur, pardonne-lui! Seigneur, fais-lui miséricorde ! » Et il demeure ainsi en prière tant qu'il attend l'accomplissement de la prière suivante. » (Boukhari et Mouslim).
Il est important de rappeler que les propos qui encouragent les hommes à fréquenter les mosquées n’ont pas pour but de faire des musulmans des gens qui s’y enferment et n’en sortent pas, ce qui ferait de l’Islam une religion dont les pratiquants seraient déconnectés du monde. L’Islam est une religion d’action et de responsabilité, Allah dit dans le Noble Coran : « Lorsque Ton Seigneur confia aux Anges : "Je vais établir sur la terre un vicaire "Khalifa ". Ils dirent : "Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier? " - Il dit : "En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas ! "» (Coran 2/30).
Le point ici est aussi de montrer que le cœur de la communauté est la mosquée, que celle-ci a un rôle prépondérant.

A suivre…


 

© 2018, IslamWeb