Les ablutions de celui qui utilise un appareil dentaire afin de redresser ses dents et rattrapage des prières manquées
Fatwa No: 90194

Question

Je vais utiliser un appareil dentaire afin de redresser mes dents et ma question est qu'il est possible que l'eau ne passe pas en dessous de ce métal alors quel est le verdict de cela ?
Lorsque l'on manque la prière de la 'Asr, doit-on la rattraper le lendemain au moment de la prière de la 'Asr ou est-il permis de la rattraper à n'importe quel moment ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Se faire placer un appareil dentaire - pour redresser ses dents - est permis et cela n'invalide pas les grandes ni les petites ablutions même si cet appareil dentaire empêche l'eau d'atteindre les dents, car se gargariser la bouche avec de l'eau et inhaler puis exhaler de l'eau par le nez sont des Sunnas des ablutions mineures et majeures selon l'avis de la majorité des savants et si on les délaisse totalement, cela n’invalide pas les ablutions.

Quant à ceux qui sont d'avis que ces choses font partie des obligations des ablutions - comme c'est le cas dans l'école hanbalite -, ils n'émettent toutefois pas la condition que l'eau atteigne toutes les parties de la bouche et du nez et ne font que le recommander. Ibn Qudâma a dit : « Il n'est pas obligatoire que l'eau passe dans tous les endroits de la bouche ni n’atteigne tout l’intérieur du nez. Ceci est uniquement recommandé pour la personne qui ne jeûne pas.

Par contre, ceux qui sont d'avis que cela est obligatoire lors des grandes ablutions, mais pas lors des petites ablutions - et qui sont les adeptes de l'école hanéfite -, disent qu'il est obligatoire de remplir toute la bouche et tout le nez d'eau. Le livre intitulé Radd al-Muhtâr mentionne : "Dans la Législation islamique, le gargarisme de la bouche désigne le fait de se remplir d'eau toute la bouche." Cependant, ils émirent à cela l'exception des parties où cela entraînerait une difficulté ou une gêne. » (Al-Mughnî)

Partant, il n'est donc pas obligatoire que l'eau atteigne ce qui se trouve en dessous de l'appareil dentaire et de la colle dentaire en raison de la gêne et de la difficulté que cela entraînerait. Cela est valable aussi bien pour les grandes ablutions que les petites. Il suffit donc que l'eau passe par-dessus cet appareil dentaire et la colle dentaire qui recouvre les dents, car Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) :

• « [...] et Il ne vous a imposé aucune gêne dans la religion [...] » (Coran 22/78)

• « Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. [...] » (Coran 2/286)

Le principe en vigueur chez les savants est que la facilitation vient aplanir les difficultés.

 

Quant à la question de savoir si une prière manquée doit être rattrapée le lendemain au moment de la même prière ou à n'importe quel moment, la réponse à cela est que quiconque manque l'accomplissement d'une prière dans son temps imparti pour une raison légitime ou non, doit rattraper cette prière sur-le-champ sans attendre le lendemain au même moment, car le Prophète () a dit : « Que quiconque ayant manqué d'accomplir une prière au moment prescrit parce qu'il était endormi ou par oubli l'accomplisse dès qu'il s'en souvient, car c'est le seul moyen de la compenser. » Puis il récita le verset (sens du verset) : « [...] et accomplis la prière pour M'évoquer. » (Coran 20/14) (Boukhari, Mouslim)

L’auteur d’al-Zâd, un des livres de l'école hanbalite, mentionne :« Il est obligatoire de rattraper immédiatement les prières manquées, dans l’ordre. Le cheikh al-Islâm ibn Taymiyya a dit : "Quiconque a manqué d'accomplir une prière au moment prescrit parce qu'il était endormi ou par oubli doit l'accomplir lorsqu'il s'en souvient, car c'est à ce moment-là qu'elle doit être accomplie; et s’il tarde à l'accomplir sans raison valable il commet un péché tout comme celui qui tarde à accomplir une obligation qui doit être accomplie immédiatement." »

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation