Le perfectionnement de la prière est le point de départ dans la réforme de soi et de ses actes

Lundi 27-8-2018| IslamWeb

Parfais ta prière et tu t’élèveras ainsi que ta communauté.

Chacun de nous connaît la place de la prière dans notre religion. En effet, la prière est le pilier de la religion. C’est le premier acte de dévotion qu’Allah, exalté soit-Il, nous a ordonné d’accomplir et la première chose à propos de laquelle le serviteur sera interrogé le Jour de la Résurrection. La prière est la dernière chose de la religion que les serviteurs délaisseront. Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit avant son décès :
« Certes, vous délaisserez les obligations de l'Islam les unes après les autres. A chaque fois qu'une obligation sera délaissée, les gens se cramponneront à la suivante. La première que vous délaisserez sera l’utilisation de la Charia dans l'arbitrage et la dernière sera la prière. »

La prière est mentionnée dans de nombreux versets du Noble Coran très souvent en relation avec l’évocation d’Allah, exalté soit-Il, la patience, les rituels et l’obéissance. Allah, exalté soit-Il, nous a ordonné de l'accomplir assidûment et en toute situation et Il a réservé un châtiment douloureux à celui qui la néglige ou la délaisse.

Donnons-nous à la prière la place et l’importance qu’elle mérite dans notre vie ? Pourquoi ne la perfectionnons-nous pas et pourquoi ne nous efforçons-nous pas de parfaire sa pratique ? Pourquoi ne pas parfaire notre prière en faisant de cette perfection le point de départ d’un programme visant à nous réformer et à réformer nos actes ?

Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit :
« La première chose dont le serviteur devra rendre compte le jour de la Résurrection est la prière. Si elle est correcte, ses autres œuvres le seront aussi, et si elle est incorrecte, ce sera aussi le cas de ses autres œuvres. »
Voici quelques étapes pour commencer notre projet visant à parfaire notre prière :
A chaque étape nous vous donnons le point de départ, vous pouvez vous-mêmes déterminer les étapes ultérieures en fonction de vos capacités.

Veillez à accomplir toutes vos prières à l’heure.

Souvenez-vous constamment que l’acte le plus aimé d’Allah, exalté soit-Il, est l’accomplissement de la prière à son horaire prescrit. Sachez que votre foi augmente au fur et à mesure que vous êtes assidus dans l'accomplissement de vos prières, car Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « […] la prière demeure, pour les croyants, une prescription, à des temps déterminés. » (Coran 4/103)

Imaginez que quelqu’un d’important vous invite à le rencontrer. Allez-vous être en retard ? Allez-vous justifier ce retard par une raison ou une autre ? Imaginez que cette personne vous invite une première fois et que vous êtes en retard puis qu’elle vous invite une seconde fois. Allez-vous être en retard pour la seconde fois ? Assurément, quelles que soient les circonstances, vous ne serez pas en retard. Imaginez donc que ce soit le Roi des rois, le Créateur de la Terre et des cieux et Seigneur de toute chose Qui vous invite à Le rencontrer à travers l’appel à la prière ! Et si vous restez à écouter cet appel sans bouger et qu'Il vous appelle à nouveau avec grâce et miséricorde à travers l’Iqâma à Le rencontrer chez Lui. Ne répondriez-vous pas à ce deuxième appel ?!
Le point de départ : la limite autorisée pour le retard à la prière est le moment compris entre l’Adhân et l’Iqâma.

Soyez conscient que ce que vous faites n’est pas plus important que l’appel à la prière, car Allah, exalté soit-Il, est le plus grand et C'est Lui Qui vous a permis de faire le travail que vous avez. Il est donc Capable de faire échouer ce travail et en même temps, Il est Capable de vous le rendre plus facile et de vous permettre de le faire avec succès. Allez donc prier et ne pensez pas que la prière va entraver votre travail, car, au contraire, c’est votre retard à la prière qui vous privera de faire ce travail avec succès.

Veillez à être en état de pureté rituelle tout au long de la journée.

Soyez toujours en état de pureté rituelle et en guise de point de départ retenez ces deux règles : ne sortez jamais des toilettes sans avoir fait vos ablutions et ne sortez jamais de chez vous sans les avoir accomplies. Le point suivant est que vous n’alliez jamais dormir sans avoir fait vos ablutions. Essayez de passer d’un point à l’autre jusqu’à atteindre le point culminant qui est d'être toujours en état de pureté.
Révisez ce que vous avez mémorisé du Coran ou essayez de mémoriser de nouveaux versets grâce à la prière.
Beaucoup de personnes parmi nous, pour ne pas trop prolonger leur prière, récitent de courtes sourates qui ne dépassent pas les quatre versets. A force de répéter ces sourates, nous en sommes arrivés à ne les réciter qu’avec la langue et non pas avec le cœur, ce qui fait que nous perdons une grande partie de notre concentration et que nous cessons de méditer sur le sens de ces sourates.

Le point de départ ici est de réciter de nouvelles sourates à raison de quatre versets seulement par prière, et réciter les quatre versets suivants dans la prière qui suit et ainsi de suite.
Voici un exemple afin de mieux comprendre comment faire :
Aujourd’hui, je vais réviser, à la fin de la nuit, avant la prière du Subh ou la nuit après la prière du ‘Ichâ', la moitié de la sourate al-Naba' (20 versets). Je vais faire cette révision avec un exemplaire du Coran dotée d'une explication des versets.
Je vais ensuite accomplir la prière du Subh en récitant les versets 1-4, la prière du Dhuhr en récitant les versets 5-8, la prière de l‘Asr en récitant les versets 9-12, la prière du Maghreb en récitant les versets 13-16 et la prière du ‘Ichâ' en récitant les versets 17-20. Ensuite, je réviserai l’autre moitié de la sourate al-Nabâ' après la prière du ‘Ichâ' ou avant la prière du Subh afin de la réciter durant les prières obligatoires du lendemain et ainsi de suite.
Lorsque vous vous serez habitué à ce système (il faut l'appliquer pendant deux semaines au moins), passez à une nouvelle étape en augmentant, par exemple, le nombre de versets que vous récitez dans une Rak’at de quatre à cinq ou six. Vous pourrez ensuite passer à une autre étape en vous habituant à accomplir une prière sunna comme les deux Rak’âts d'avant la prière du Subh par exemple.
Quelques points qui vous aideront à avancer dans ce projet :
N'imitez pas les autres et ne vous laissez pas influencer par leurs mauvaises habitudes. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Toute âme est l'otage de ce qu'elle a acquis. » (Coran 74/38)
N'allez surtout pas penser que vous accomplissez beaucoup de bonnes œuvres, car vous ne savez pas combien de ces œuvres seront acceptées et lesquelles vous permettront de réussir. Souvenez-vous que la marchandise d’Allah, exalté soit-Il, est chère.
Si vous vous décidez à faire une chose, empressez-vous de la faire.
Ne pensez surtout pas que vous n’êtes pas capable de réussir et ne pensez pas que le succès est difficile. Soyez résolus et vous verrez que les choses sont simples et ne soyez pas comme celui qui voit toujours comme difficiles les choses les plus simples.
Habituez-vous à accomplir de bonnes œuvres.
Souvenez-vous que vous pouvez tout réussir et que la sagesse et la patience s’obtiennent par la persévérance.
Divisez l'acte que vous voulez accomplir en plusieurs petites tâches et vous réussirez à l’accomplir. Ensuite, habituez-vous à parfaire l'une de ces petites tâches puis passez à la suivante et ainsi de suite. Avec le temps, vous arriverez alors à accomplir le tout parfaitement.
Mieux vaut faire peu de manière continue que beaucoup de manière interrompue.
Visez haut. Ne vous arrêtez pas à une seule étape et essayez toujours d'aller plus loin.
Habituez-vous à ces étapes et vous en tirerez les fruits : commencez, habituez-vous, avancez vers le sommet (la perfection), consolidez votre place et ne laissez pas quelques négligences (qui sont normales et en raison desquelles le repentir a été prescrit) écorcher votre détermination. Au contraire, faites en sorte que ces négligences soient pour vous un encouragement à avancer plus vite et plus fort. Empressez-vous de commencer ce projet et ne laissez pas les choses de la vie vous retarder. Sachez que vous êtes aujourd’hui moins occupé que vous ne le serez demain.
Toute nouvelle tâche est difficile au début, mais c'est votre intention et votre détermination qui vous aidera… Ayez donc l’intention d’accomplir cela sincèrement pour Allah, exalté soit-Il, et Il vous aidera certainement.

 

© 2018, IslamWeb