Comment lire une traduction du Coran

Mardi 9-5-2017| IslamWeb

La première chose à faire quand vous choisissez une traduction du Coran pour la lire, c’est de comprendre que le Coran, c’est le Coran, c’est-à-dire la Parole d’Allah, exalté soit-Il, et que rien ne lui ressemble dans ce monde. Et maintenant, vous en avez une traduction entre les mains.
La deuxième chose que vous devez comprendre, c’est que ce que vous avez entre les mains est uniquement une traduction. Il ne s’agit pas du Coran proprement dit, mais seulement d’une approximation humaine des paroles du Coran. Et peu importe sa qualité, il ne s’agit que d’une traduction. Il s’agit d’une piètre et souvent défectueuse tentative humaine d’exprimer, en langage humain, des paroles et un contenu qui sont entièrement divins. Il est donc impossible de vraiment les traduire, les imiter ou les copier.
Ainsi, la traduction que vous avez entre les mains n’est en rien semblable au Coran original en langue arabe ; il s’agit uniquement d’un rendu approximatif de l’original.
Allah, exalté soit-Il, dans Sa sagesse infinie a choisi la langue arabe pour y révéler le Coran ; et Il a choisi le prophète Mohammad (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) pour le lui révéler. Allah, exalté soit-Il, a également choisi les paroles, le contenu et le style dans lequel le Coran existe aujourd’hui ; et Il a déterminé et décrété l’ordre dans lequel les différentes parties et passages du Coran devaient être arrangés.
Tout ceci a eu lieu il y a 1400.
Depuis lors, et depuis ces 14 siècles, le Coran a la forme dans laquelle il fut révélé à l’origine, l’ordre dans lequel il fut arrangé par Allah, exalté soit-Il, Lui-même. Aujourd’hui, des centaines de millions d’individus de toutes couleurs, races, nationalités, origines et ethnies, dans pratiquement tous les coins du monde, lisent le Coran chaque jour. Ils le font au moins cinq fois par jour pendant les prières obligatoires.
Ce n’est rien de moins qu’un miracle. Et il n’y a rien d’équivalent dans le monde.
Dans le même temps, des millions et des millions d’individus dans le monde connaissent le Coran par cœur, du début à la fin, et peuvent réciter mot pour mot n’importe quand, n’importe où - les 6000 ou 7000 versets du Coran.
Encore une fois, ce n’est rien moins qu’un miracle, et il n’y a rien d’équivalent dans le monde.
Quand la Révélation lui était transmise par l’Ange (Djibrîl) (‘Alaihi Assalam), le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) - un homme illettré et qui n’avait reçu aucune formation académique quelle qu’elle soit, à l’exception de ce qu’Allah, exalté soit-Il, Lui-même avait choisi de lui enseigner directement - récitait les passages du Coran aux autres - exactement comme il les avait reçus de la part d’Allah, exalté soit-Il. Ces passages du Coran étaient ensuite mémorisés par ceux qui l’entouraient. Et tous les récitaient au moins cinq fois par jour, durant leurs prières obligatoires quotidiennes.
Ce n’est rien de moins qu’un miracle, et il n’y a rien d’équivalent au Coran dans le monde.
Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a appelé ceux qui l’entouraient ses Compagnons - une expression qui montre de manière extraordinaire, l’égalité humaine, à son niveau le plus élevé, que le Coran est venu apprendre au monde. Cependant, le monde, prisonnier de ses différences sociales, de ses hiérarchies statutaires et de ses inégalités, fait référence à eux comme ses adeptes.
Les Compagnons du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) ont figuré parmi les hommes et les femmes, de tous les âges et de toutes les origines, les plus extraordinaires que le monde ait jamais vus. Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) leur a appris le Coran ; il leur a expliqué ses sens ; et il leur a montré de manière pratique, comment appliquer les préceptes du Coran dans la réalité. Ensuite, il s’est mis à établir une nouvelle société et une nouvelle nation, basée sur les enseignements du Coran- une nouvelle nation devant Allah, exalté soit-Il, dont le crédo était la justice, la compassion, l’équité, la paix et la vérité.
Le Coran aborde la vie humaine à tous les niveaux et sous toutes ses formes et dimensions - la vie individuelle et collective, la vie privée aussi bien que publique, la vie politique, économique et culturelle,  la vie mondaine et matérielle, autant bien que ses aspects sublimes et spirituels. Du mariage et du divorce à la guerre et la paix, et du commerce et des affaires aux services publics et gouvernementaux, le Coran n’a laissé aucun domaine ou aspect de la vie humaine sans lui fournir un éclairage divin direct, et sans que le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) ne le mette en pratique dans sa propre vie.
Le Coran apprend aux gens à marcher doucement sur terre et à parler gentiment et avec douceur aux autres. Il demande aux croyants de respecter leur parole et de remplir leurs engagements. Il invite tout le monde, non seulement à craindre Allah, exalté soit-Il, mais également à L’aimer, Lui obéir et à être au service de Sa création.
Entre les mains du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) et de ses Compagnons, le Coran est devenu une réalité humaine qui vit, marche, parle, respire et vibre, couvrant la gamme complète de la vie humaine. Le résultat fut que le Coran changea le monde, et cela en moins de 23 ans !
Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) et ses Compagnons ont changé le monde, le faisant passer de l’ignorance au savoir,  de l’injustice et la cruauté à la bonté, la compassion, l’équité, la justice et l’égalité ; de la superstition et l’obéissance aveugle à l’autorité, à la lumière, la rationalité, l’interrogation critique et le savoir ; de l’esclavage et la servitude aussi bien du corps que de l’esprit, à la dignité et la liberté pour tous ; et de l’idolâtrie à l’adoration du Seul vrai Dieu.
Depuis lors, une grande partie de l’histoire humaine a consisté, de la part du reste du monde, à essayer de récupérer les enseignements et les principes du Coran. C’est l’histoire d’une émulation et absorption systématiques, d’une société à l’autre, d’une culture à une autre, et d’une époque à l’autre, des principes et enseignements merveilleux qu’Allah, exalté soit-Il, a révélés dans le Coran et que le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a ensuite traduits, sous la direction et la supervision divine directe, en méthodes et modèles personnels, sociaux, économiques, militaires, commerciaux, éducationnels, internationaux, etc. de la vie de tous les jours- des niveaux les plus privés et personnels aux niveaux les plus publics et collectifs.
Ainsi, du début à la fin, le Coran est un miracle. Comme l’est chacun de ses versets appelés Ayât - qui sont au nombre de six ou sept mille. Le mot Ayat signifie un signe qui montre qu’un livre, tel que le Coran, ne peut provenir que de la part d’Allah, exalté soit-Il, et qu’aucun esprit humain n’aurait pu l’inventer. Le mot Ayat signifie également un miracle, dans le sens où il est un événement dont la probabilité est infinitésimale - quelque chose dont la probabilité de sa survenance est extrêmement faible.
Nous pouvons voir nombre des miracles du Coran de nos propres yeux. Les ayant vus, nous avons besoin de nous demander où nous en sommes vis-à-vis d’eux. Les acceptons-nous et reconnaissons-nous le Coran comme la Parole d’Allah, exalté soit-Il ? Ou leur tournons-nous le dos et les rejetons-nous, même lorsqu’Allah, exalté soit-Il, nous montre Ses signes et miracles dans le Coran ?
Cela signifie, par exemple, relativement à chacune des revendications ci-dessous, que nous avons besoin de demander si c’est vrai ou faux. Si ces revendications sont fausses, alors leurs auteurs ont un problème. Car de toute évidence, ils encouragent le mensonge. Si, par contre, elles sont vraies, alors ceux parmi nous qui les ont lues ont un problème. Car, nous ne pouvons que les accepter et accepter que le Coran est la Parole d’Allah, exalté soit-Il.

2018, IslamWeb