Ganesh l’ex-hindou a goûté à la douceur de la foi

Mardi 28-10-2014| IslamWeb

Avant sa conversion à l’Islam il s’appelait Ganesh et sa religion était l’hindouisme, il vient d’Inde, il a trente ans et il est converti depuis trois ans. Louange à Allah qui a choisi pour cet homme la voie de la bonne guidée et de la réussite, et à ce propos nos chers oulémas expliquent clairement que lorsqu’Allah veut guider quelqu’un, alors les causes affluent du ciel telles des gouttes d’eau lavant les impuretés et saletés de la mécréance et du mensonge, de plus ces gouttes célestes illuminent le cœur et ouvrent les yeux, ce qui permet à la personne guidée de discerner le droit chemin et de pouvoir commencer à respirer l’air pur de l’Islam.
Lorsque je me suis assis avec cet homme afin de l’interroger sur l’histoire de sa conversion à l’Islam, je fus étonné de constater qu’il avait une grande culture religieuse, et c’est ainsi qu’il commença son récit :
« Allah, exalté soit-Il, m’a aimé, car Il m’a permis de trouver un travail au Koweït, ce qui d’une certaine manière m’a rapproché de Lui », en fait il travaille dans le Comité d’aide directe. Il continua donc : « Quand je suis arrivé au Koweït, j’ai entendu l’appel à la prière, mais cela ne m’intéressa pas plus que ça ; toutefois, j’avais un ami au travail qui commença à m’appeler à adorer Allah uniquement sans associé et à délaisser mon culte mécréant et mensonger, mais c’était alors impossible, car j’étais très attaché à la religion de mes parents et de mes grands-parents ! En fait, ce qui m’a le plus aidé pour me convaincre de me convertir fut la vision des musulmans en train de prier en commun, ils laissent leur travail, ils forment un seul et même rang telle une construction solide, il n’y a alors plus de riches ou de pauvres, mais tous les priants sont égaux devant Allah, exalté soit-Il, j’ai vu le directeur se tenir près de celui qui sert le thé, j’ai commencé alors à me demander quelle est donc cette religion qui fait se tenir l’un à côté de l’autre le directeur et le simple employé ?! Mon ami continua à m’appeler à l’Islam, il m’amena pour ce faire des livres. Je me suis alors mis à les lire, puis à imiter devant la télévision les musulmans accomplissant la prière du vendredi, et lorsqu’est arrivé le mois de Ramadan, j’ai jeûné alors que je n’étais pas encore converti. J’ai passé beaucoup de temps à faire des comparaisons entre l’Islam et ceux que j’adorais, et c’est ainsi que progressivement j’ai acquis la conviction qu’il n’y a pas d’autre divinité en dehors d’Allah et que Mohammed est Son envoyé. L’Islam est une religion de vie qui respecte la dignité de l’homme, préserve son honneur et le protège contre tout mal, il n’y a dans l’Islam qu’un seul Dieu, toutes les croyances en dehors de l’Islam ne sont que mensonges et futilités, dans l’Islam nous sommes tous égaux, le riche n’ai pas supérieur au pauvre comme c’est le cas dans les autres religions qui n’ont rien à voir avec Allah ». 

J’ai donc poursuivi ma discussion avec Ganesh en lui posant certaines questions dont en voici quelques unes :

-As-tu voyagé en Inde après ta conversion ?

Oui, j’y suis retourné après, et lorsque là-bas je rencontrai des musulmans ils me dirent : « Tu es devenu musulman au Koweït ? », je leur répondis affirmativement et ils me rétorquèrent : « D’accord, mais ici tu dois suivre ce qu’adorent tes parents », je leur dis que ce n’était pas possible, qu’Allah m’avait guidé dans le droit chemin et que jamais je n’en dévierai. Je leur tins donc tête et comme ils me virent déterminé ils dirent : « Laissez-le tranquille », puis ils m’invitèrent chez eux, et je finis par me marier avec une musulmane indienne de laquelle j’eus un fils que j’ai appelé « Fahd » du nom de l’un de mes amis proches du Koweït.

-As-tu déjà accompli le Hadj ou une ‘Umra ?

Oui, j’ai pu, grâce à Allah, exalté soit-Il, effectuer une ‘Umra, et durant celle-ci j’ai visité la Maison sacrée ainsi que la Ka’ba, puis après cela Allah m’a permis de faire Hadj.

-Quel fut ton sentiment quant tu as vu la Ka’ba pour la première fois ?

J’ai commencé à pleurer à chaudes larmes, je souhaitais à ce moment-là rester dans ce lieu pur jusqu’à la mort en demandant pardon à Allah pour la partie de ma vie passée dans l’erreur et le mensonge.

-Et que sais-tu au sujet du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) ?

(Je note qu’il m’a beaucoup étonné quand il m’a demandé de quel aspect de la vie du Prophète je voulais qu’il me parle, de sa naissance, de sa révélation, de sa conquête de La Mecque ? En fait, Ganesh a une grande culture islamique, c’est ainsi qu’il se mit à me raconter ce qu’il savait du Prophète) :
Le père du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) est mort quand il était encore dans le ventre de sa mère, il fut élevé par son oncle Abû Tâlib, il fut ensuite berger, il était connu de tous comme étant le « véridique digne de confiance », puis il se lança dans le commerce et voyagea avec son oncle Abû Tâlib. Et quand Khadîdja bint Khuwaylid entendit parler de lui et de sa bonne réputation, elle lui proposa qu’il commerce pour elle avec ses fonds à elle, elle faisait partie de la noblesse quraychite. Il accepta donc et développa les affaires de Khadîdja, laquelle remarqua qu’il méritait son surnom de « véridique digne de confiance ». Après cela, Allah fit qu’il se maria avec Khadîdja qui fut une femme pieuse et obéissante, elle le soutint lorsque la révélation se mit à descendre sur lui, elle se tint alors à ses côtés de tout son cœur et l’appuya dans son appel à l’Islam, elle lui dit une parole célèbre : « Par Allah, Il ne t’abandonnera jamais ô Prophète ». Puis elle l’emmena voir Waraqa ibn Nawfal, qui était son cousin, lequel lui dit : « J’aimerais être vivant lorsque te feront sortir de La Mecque », il répondit : « On m’en sortira ? », et Waraqa dit : « Oui, mais Allah te donneras la victoire ».

-Apprends-tu par cœur le Coran ?

Oui, je connais douze sourates parmi les courtes, j’essaye d’en apprendre le plus possible.

-Que veux-tu dire aux non-musulmans ?

Je voudrais leur dire de venir à l’Islam, ce sera meilleur pour eux, car l’Islam est la religion de la vérité et de la justice, c’est une religion exempte d’erreur et de mensonge, l’Islam est le chemin divin authentique, j’invite les gens de mon peuple à venir discuter avec moi, j’ai, je crois, la capacité de pouvoir leur démontrer que ce message qu’Allah descendit il y a 1400 ans est le droit chemin, tout ce qui est en dehors de cela est de la mécréance.
Louange à Allah, je fus la cause de la conversion de deux personnes que j’ai appelées à l’Islam et dont Allah a ouvert les cœurs ; en fait, j’appelle à l’Islam tout ceux que je fréquente, cela fait partie des enseignements de l’Islam, il nous faut en effet prêcher avec sagesse, c’est comme ça que nous a ordonné de faire le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), et nous devons aussi bien appeler à l’Islam le simple employé que le directeur. Celui par lequel Allah, exalté soit-Il, guide un homme ou une femme aura une grande récompense et aura des hasanât le jour où l’argent et la descendance ne serviront à rien, excepté celui qui vient à Allah avec un cœur pur.
 

© 2018, IslamWeb