Est-il permis à une femme de rédiger le sermon du vendredi ?

Jeudi 6-9-2018 | IslamWeb

Question :

Est-il permis à une femme de rédiger le sermon du vendredi pour qu’il soit ensuite donné (lu à partir d'une feuille) par un homme ? La prière qui suit ce sermon est-elle valide ? Il y a une énorme controverse entre les fidèles sur cette question après la prière et nous aimerions que vous nous disiez si cela est permis ou non preuves à l’appui ?



Réponse :

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Si le sermon en question répond aux critères requis, s’il comprend les louanges d’Allah, exalté soit-Il, la prière sur Son Messager Mohammed (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), ainsi que des versets appropriés du Coran qui exhortent à la piété, rien n'empêche alors de l'utiliser pour le sermon du vendredi même s'il a été rédigé par une femme. La règle de base concernant le sermon du vendredi est qu'il soit prononcé de manière improvisée, mais il est permis de le lire à partir d'une feuille si les conditions mentionnées précédemment sont remplies.

 

A notre connaissance, aucun savant n’a exigé que le sermon du vendredi soit rédigé par un homme. Le fait que le sermon du vendredi soit rédigé par une femme et lu par un homme est une forme de consultation. Or, la Sunna permet la consultation des femmes. En effet, le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) consulta Umm Salama, qu’Allah soit satisfait d’elle, lors du pacte d'al-Hudaybiyya lorsqu'il ordonna aux compagnons de sacrifier une bête et de se raser la tête. Lorsque le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) eut terminé de rédiger le pacte, il dit à ses compagnons : « Levez-vous, sacrifiez une bête et rasez-vous la tête. » Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) répéta cela trois fois, mais aucun homme ne se leva. Lorsque le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) constata que personne ne se levait, il entra chez Umm Salama, qu’Allah soit satisfait d’elle, et lui raconta ce qui s’était passé. Umm Salama, qu’Allah lui fasse miséricorde, lui dit alors : « O Prophète d’Allah. Aimes-tu executent ton ordre ? Sors donc sans adresser la parole à quiconque jusqu’à ce que tu sacrifies ton mouton puis demande à une personne de te raser la tête. » (Boukhari, Ahmad). Consulter une femme sage est donc permis.

 

Nous vous conseillons de craindre Allah, exalté soit-Il, et d'éviter toute controverse et division, car la controverse est un mal comme l'a dit Ibn Mas'ûd, qu’Allah soit satisfait de lui, et cela entraîne la division des cœurs alors que vous vous trouvez dans un pays où vous avez besoin de coopération, de solodarité et d’entraide afin d'entreprendre ensemble les bonnes œuvres et de pouvoir prêcher l’Islam. Évitez donc de vous diviser et soyez des frères dans l'adoration d'Allah, exalté soit-Il.

 

Et Allah sait mieux.

© 2018, IslamWeb